"Gilets jaunes" : depuis Bruxelles, Emmanuel Macron évite la question qui fâche

En duplex depuis Bruxelles (Belgique), où Emmanuel Macron est en déplacement lundi 19 novembre, Valéry Lerouge revient sur ses déclarations, desquelles on peut attendre un message pour les "gilets jaunes", mobilisés en France depuis samedi 17 novembre.

Emmanuel Macron a débuté lundi 19 novembre une visite de deux jours en Belgique. Depuis Bruxelles, le président s'est exprimé, mais n'a pas adressé de message aux "gilets jaunes" qui sont mobilisés en France depuis samedi 17 novembre. "Emmanuel Macron poursuit sa conférence de presse au palais d'Egmont, mais il a éludé la question qui lui a été posée sur les 'gilets jaunes'. Il se retranche derrière sa règle de ne pas commenter l'actualité intérieure quand il est en déplacement à l'étranger, par correction pour ses hôtes", explique le journaliste Valéry Lerouge, en duplex depuis Bruxelles (Belgique).

Édouard Philippe à la barre

"Pourtant, il a déjà dérogé à sa propre règle, notamment en Finlande pour parler du prélèvement à la source, ou encore au Danemark pour évoquer les 'Gaulois réfractaires'", souligne-t-il. "Le chef de l'État veut marquer par là le fait qu'il laisse la main à son Premier ministre, Édouard Philippe, qui a commenté cette actualité hier soir [dimanche 18 novembre] sur France 2, en disant qu'il maintenait le cap" fixé par Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron arrive au musée d\'Orsay, à Paris, pour un dîner en compagnie d\'une cinquantaine de chefs d\'Etat dans le cadre des cérémonies du centenaire de l\'Armistice, le 10 novembre 2018.
Emmanuel Macron arrive au musée d'Orsay, à Paris, pour un dîner en compagnie d'une cinquantaine de chefs d'Etat dans le cadre des cérémonies du centenaire de l'Armistice, le 10 novembre 2018. (MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO / AFP)