"Gilets jaunes" : ceux qui ne manifestent pas

Que pensent les Français impactés par le mouvement des "gilets jaunes" ? France 3 a recueilli des réactions dans plusieurs villes de l'Hexagone.

À l'entrée de Lille dans le Nord, la mobilisation des "gilets jaunes" n'est pas du goût de tout le monde. Les tensions entre les pro et les anti blocages se ressentent. Dans la file de voitures, beaucoup de travailleurs du samedi. France 3 a interviewé un préparateur en pharmacie ; il avait pris les devants en partant beaucoup plus tôt, mais s'est retrouvé bloqué dans les bouchons. "Je pense que ça ne sert à rien et je pense que la mobilisation n'est pas la bonne manière de procéder", déplore-t-il au volant de sa voiture.

Des méthodes contestées

À Marseille, l'ambiance est plus apaisée même si certains manifestants n'hésitent pas à forcer la main : pour passer, les automobilistes doivent arborer un gilet jaune sur leur pare-brise. Si trois quarts des Français soutiennent les revendications des "gilets jaunes", beaucoup ne cautionnent pas la méthode des blocages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" le 17 novembre 2018 sur le périphérique à la porte d\'Auteuil, à Paris.
Des "gilets jaunes" le 17 novembre 2018 sur le périphérique à la porte d'Auteuil, à Paris. (LUCAS BARIOULET / AFP)