Emmanuel Macron entend la colère des Français mais garde le cap des réformes

Le chef de l’État a tenté d’atténuer le mécontentement des gilets jaunes tout en les alertant sur les tentatives de récupération dans une interview donnée depuis le porte-avions Charles de Gaulle.

France 2

C’est un mea culpa inédit qu’a fait le président de la République dans une interview donnée sur le porte-avions Charles de Gaulle. "Je n’ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants", a notamment déclaré Emmanuel Macron entouré d’avions de combat. Au plus bas dans les sondages, il promet qu'à l'avenir il prendra ses décisions de manière différente.

Main tendue aux manifestants

À l’approche de la manifestation du 17 novembre qui prévoit de bloquer les routes un peu partout en France, le chef de l’État a souhaité tendre la main aux gilets jaunes, ce mouvement de citoyen opposé à la taxe des carburants. "J’entends la colère. Je pense que c’est un droit fondamental dans notre société de pouvoir l’exprimer. Que nos citoyens considèrent qu’ils ne sont pas entendus, pas considérés, d’abord il faut le respecter, l’entendre", a assuré Emmanuel Macron tout en mettant garde contre de possibles récupérations politiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmmanuel Macron lors d\'un discours à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), le 5 novembre 2018.
Emmmanuel Macron lors d'un discours à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), le 5 novembre 2018. (POOL / AFP)