Carburants : les prix à la pompe en chute libre, à quelques semaines d'une nouvelle ristourne

Publié
Carburants : les prix à la pompe en chute libre, à quelques semaines d'une nouvelle ristourne
France 3
Article rédigé par
C.Becqwort, C.Colnet, L.Coignard, E.Delagneau, F.Pairaud - France 3
France Télévisions

Les prix à la pompe des carburants poursuivent leur baisse, mercredi 17 août. Une nouvelle remise du gouvernement doit toutefois entrer en vigueur à la rentrée. Est-elle encore justifiée ?

Des prix en baisse, et des voitures qui s'enchaînent à la pompe. Dans la matinée du mercredi 17 août, à la station-service la moins chère de Lille (Nord), les automobilistes se réjouissent de la baisse des prix du carburant. Les prix record du mois de juin, pouvant aller jusqu'à plus de 2 euros le litre de carburant, semblent loin. Un litre de SP95 coûte en moyenne 1,73 euro, soit une baisse de 5,8 centimes par litre sur une semaine. Une baisse qui s'explique par la chute des cours du pétrole sous la barre des 100 dollars le baril. 

L'exécutif affirme que la mesure sera maintenue

Ces prix pourraient-ils remettre en cause la ristourne à la pompe prévue par l'État ? En septembre, elle passera de 18 à 30 centimes par litre, puis à 10 centimes à partir du mois de novembre. Coût total pour l'État : 4,4 milliards d'euros. Contacté aujourd'hui, le ministère des Finances confirme que la mesure sera appliquée, comme prévu dans la loi adoptée par le Parlement. Pour Yamina Saheb, spécialiste des politiques climatiques et membre du GIEC, maintenir cette ristourne revient à subventionner la consommation de pétrole. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.