Cet article date de plus d'un an.

Pénurie de carburant : un lent retour à la normale

Publié
Pénurie de carburant : un lent retour à la normale
Pénurie de carburant : un lent retour à la normale Pénurie de carburant : un lent retour à la normale
Article rédigé par France 2 - C.Vérove, A.Peyrout, A.Girault-Carlier, M.Cazaux, A.Dupont, F.Badaire, Y.Kadouch
France Télévisions
France 2

Trois des cinq grèves des sites de TotalEnergies ont été levées, jeudi 20 octobre. De quoi soulager les automobilistes en crainte de panne sèche.

Après plusieurs semaines de galère pour les automobilistes, à quand le retour à la normale ? Dans une station-service francilienne, les approvisionnements sont de plus en plus fréquents et le soulagement peut se lire sur les visages des conducteurs en train de faire le plein, pompe en main. "Je suis content, cette semaine c'était très difficile", témoigne l'un d'entre eux.

Deux raffineries toujours bloquées

Selon les chiffres officiels, seuls 16,9 % des stations-services manquent en ce moment d'un carburant. Une situation qui s'améliore avec la reprise de trois raffineries. "Ces vannes de dépôt primaire ne permettent pas d'approvisionner les stations-services le lendemain, il y a des délais logistiques importants, il va falloir rattraper du retard. C'est entre trois jours et huit jours d'attente", tempère Frédéric Plan, président de la fédération française des combustibles carburants et chauffage. Deux sites TotalEnergies sont toujours en grève. Les chauffeurs de camion-citerne devront attendre une dizaine de jours avant un retour à la normale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.