Grève contre la réforme des retraites : "7%" des stations-service étaient en manque d'un des carburants hier, selon l’Union française des industries pétrolières

L'Union française des industries pétrolières annonce ce jeudi matin sur franceinfo que 7% des stations-service en France étaient en manque d'un des carburants ce mercredi. Une situation liée à la contestation contre la réforme des retraites.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"7%" des stations-service en France étaient en manque d'un des carburants mercredi, selon le président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP) (MARIE MAGNIN / HANS LUCAS)

"7%" des stations-service en France étaient en manque d'un des carburants mercredi, indique Olivier Gantois, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP), ce jeudi 9 mars sur franceinfo. Les expéditions de carburants sont toujours bloquées à la sortie des raffineries de TotalEnergies et d'Esso-ExxonMobil en France, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites.

Pas de ruée à la pompe à essence

De ce fait, "on était mercredi 8 mars légèrement au-dessus du niveau normal de rupture de stock de carburant en station", ajoute le patron de l'UFIP. "Il y a en permanence, malheureusement, des stations-service en manque de carburant, indépendamment des grèves", relativise-t-il toutefois. "Il y a près de 200 dépôts en France", souligne-t-il aussi. Sous-entendu : du carburant, il y en a en stock.

Olivier Gantois s'adresse directement aux automobilistes qui seraient tentés de se précipiter dans les stations-service. "N'y allez pas si vous n'avez pas besoin d'y aller". Selon lui, il n'y a pas de ruée à la pompe. Cela s'explique par le fait "qu'il n'y a quasiment aucun problème" et qu'"il y a des stations qui ont du carburant partout sur le territoire national". "Peut-être que l'automobiliste devient raisonnable", avance-t-il également.

Part de marché de la grande distribution en légère baisse

Il précise par ailleurs qu'il y a "une légère baisse du nombre de stations-service" entre l'an dernier et l'année d'avant. "Au pointage que nous avons fait au 31 décembre 2022, il y avait en France 11 039 stations-service", soit "une centaine de moins qu'un an plus tôt". "La part de marché de la grande distribution", qui "progressait depuis des décennies, je dirais plus de 30 ans", a aussi "légèrement baissé".

En effet, "on est passé à 59,9 % de parts de marché pour la grande distribution", détaille-t-il. "On pense que c'est dû aux remises qui ont été mises en place par certains distributeurs et pas par d'autres", explique-t-il. De septembre à décembre 2022, TotalEnergies a accordé des remises à la pompe de 20 puis 10 centimes le litre dans ses stations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pénurie de carburants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.