Carburant : y a-t-il un risque de pénurie ?

Dans l'ouest et dans le nord du pays, des raffineries sont à l'arrêt et la peur de la pénurie d'essence s'installe.

France 3

Une station-service de Caen (Calvados) encore ouverte mais prise d'assaut. La direction a affiché l'arrêté préfectoral : pas plus de 20 euros de carburant par véhicule. Mais certains automobilistes ne pourront pas tenir bien longtemps. Dans le nord et l'ouest de la France, 20% au moins des stations sont déjà fermées, mais certains petits malins parviennent encore à faire le plein, malgré le rationnement.

Des stocks stratégiques

Y a-t-il un risque de pénurie en France ? Difficile à dire. Les files d'attente s'allongent, jusqu'à 3 heures d'attente, d'autant que certains comme ici en Ile-de-France viennent se servir par peur de manquer d'essence. Et pour certaines entreprises, la situation commence à être périlleuse. En dernier recours, pour éviter la pénurie, le gouvernement pourrait utiliser ses stocks stratégiques, l'équivalent de deux mois de consommation conservés dans une centaine de sites dans toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT