Le train des primeurs sera relancé en décembre, annonce Jean-Baptiste Djebbari

Cette liaison de transport combiné associant train et camion, au départ de Perpignan, n'aura plus pour terminus francilien le marché de Rungis mais la plateforme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), située à quelques kilomètres.

Des employés chargent des produits frais dans un train se dirigeant vers le marché de Rungis, à la gare Saint-Charles de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 14 mai 2019.
Des employés chargent des produits frais dans un train se dirigeant vers le marché de Rungis, à la gare Saint-Charles de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 14 mai 2019. (RAYMOND ROIG / AFP)

Nouvelle vie pour le train des primeurs qui reliait Perpignan à l'Ile-de-France. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé, jeudi 31 octobre, que la liaison allait être relancée en décembre. Elle sera désormais exploitée par l'entreprise Novatrans et non plus par la SNCF.

Le train n'aura plus pour terminus francilien le marché de Rungis mais la plateforme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), située à quelques kilomètres. Cette solution "répond à la demande des chargeurs qui souhaitent aujourd'hui acheminer une part importante de leurs marchandises directement dans les grandes surfaces" plutôt qu'à Rungis, selon le communiqué de Jean-Baptiste Djebbari"Dans les mois à venir, un train de transport combiné doit pouvoir directement desservir le marché de Rungis depuis Perpignan", ajoute le secrétariat d'Etat aux Transports.

Le circulation du train de fret transportant quotidiennement des primeurs de Perpignan au marché de Rungis avait été suspendue en juillet, faute de clients. Le gouvernement s'était engagé à une reprise du trafic au 1er novembre, mais les intempéries dans le Languedoc ont endommagé la voie ferrée, ce qui a retardé l'échéance.