Neige : 12 départements maintenus en vigilance orange par Météo France

Météo France avait placé depuis jeudi soir 37 départements en alerte, du Nord jusqu'à la région Rhône-Alpes. La vigilance orange est seulement maintenue dans 12 départements de l'est de la France jusqu'à samedi après-midi, 16 heures. Quelques perturbations ont frappé vendredi matin les axes routiers, les gares ou les aéroports. Près de 1.500 foyers sont encore privés d'électricité dans le Nord-Pas-de-Calais.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

12 départements
sont toujours en alerte orange jusqu'à samedi 16 heures. Des chutes de neige tenant au sol sont encore
attendues sur la façade est de la France. Les autres départements, notamment en Normandie, dans le Nord, en Picardie et en région parisienne ne sont désormais plus concernés.

Neige vers l'est et risque d'avalanches dans les Alpes

Les chutes de neige continuent leur
progression vers l'est de la France pour atteindre les Alpes
vers la mi-journée. Sur le Jura et les Alpes du Nord,
l'épisode neigeux se poursuivra dans la nuit de vendredi à
samedi et même en matinée de samedi. L'accès à l'Italie par le tunnel du Mont-Blanc a été interdit aux poids lourds pour une durée indéterminée. On compte 10 cm de neige sur la rampe d'accès.

Météo France a d'ailleurs mis en garde, dans un bulletin diffusé vendredi, contre un "très fort risque d'avalanches " dans les Alpes du nord, qui pourrait menacer certaines routes de montagne.

Trois à 10 cm de neige sont
attendus sur la
Champagne, les Ardennes, la Lorraine, la Bourgogne,
la Franche-Comté et dans les vallées alpines, et "localement 15
cm
" près des frontières belges et luxembourgeoises.

Les
quantités pourront atteindre jusqu'à 30 cm sur les plateaux de
Franche-Comté et le
relief du Jura.

Vous

pouvez retrouver l'alerte complète sur le site internet de Météo France.

Les premiers flocons de neige sur le territoire

Des chutes de neiges ont été observées vendredi matin en Normandie, en Seine-Maritime, l'Orne, la Sarthe, dans l'Eure, L'Eure-et-Loir ou le Cher comme ici à Bourges.

En région parisienne, la neige a également fait son apparition depuis 04h00 vendredi matin, comme ici, sur le plateau de Saclay, à 20 km au sud de Paris.

Quelques flocons sont tombés dans la capitale. Mais la fine couche blanche a rapidement fondu à Paris.

Des flocons tombés également dans l'Allier.

Coupures d'électricité dans le Nord-Pas-de-Calais

Quelque 1.500 foyers du
Nord/Pas-de-Calais étaient encore privés d'électricité vendredi midi, contre 5.000 le matin, en raison des chutes de neige tombées dans la région
durant la nuit.

Les agents d'ERDF étaient en intervention
pour rétablir le courant, principalement dans les
communes situées dans les secteurs des Flandres (Hazebrouck, Bailleul),
du Hainaut-Cambrésis et de l'Arrageois (Arras/Hesdin).

Les coupures touchaient environ 1.000
personnes dans le département du Nord et quelque 500 personnes dans le département du Pas-de-Calais.

Perturbations routières et retards de trains

La Préfecture de police
de Paris a ramené le Plan verglas en Île-de-France au niveau 2 (veille renforcée) après être passé dans la nuit au niveau 3, le plus haut de l'échelle.

La vitesse pour les poids lourds est limitée à 80km/h et le dépassement leur est interdit. Une interdiction de circulation des poids lourds sur le département de Seine-et-Marne (77) et sur la nationale 20 dans le département de l'Essonne ont été mises en place. La préfecture de Paris conseille aux automobilistes de limiter les déplacements au strict nécessaire.

Dans le Nord, les saleuses sont entrées en action après la chute d'environ 5 cm de neige par endroit. Le vent qui souffle à 80 km/h ne facilite pas les choses.

Dans la Somme, le préfet recommande aux automobilistes de "décaler leur
départ au travail au milieu de la matinée, lorsque l'épisode neigeux
aura perdu en intensité
".

Des conditions de circulations difficiles, selon ces auditeurs de France Bleu 107.1.

Sur le réseau
ferroviaire, le réseau Thalys, qui relie la France et la Belgique, a
averti de
"risques de perturbations ". "Des limitations de vitesse
décalant
l'arrivée des trains sont susceptibles d'intervenir
", a par ailleurs
annoncé
la SNCF sur son site infolignes.com.

Aéroports
en
dispositif hivernal

Les aéroports parisiens
ont indiqué avoir renforcé leur dispositif hivernal. Plus de 200 engins
de
déneigement sont prêts à entrer en action à Roissy (149 engins) et Orly
(64) et
des stocks de glycol pour dégivrer les avions ont été constitués.

Des retards d'une heure en moyenne étaient à prévoir vendredi aux aéroports parisiens de Roissy et d'Orly. "Quelques annulations de vols sont également possible " à Roissy-Charles-de-Gaulle, indique Aéroport de Paris.

Vers 05H00, près de 150 personnes et 150 véhicules étaient mobilisés pour traiter les quatre pistes de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et les aires de stationnement, dont des déneigeuses, des quads légers équipés de lames de déneigement et des véhicules chargés des tests de "glissance".

Air
France a
mobilisé 5.000 personnes qui se tiendront à la disposition des clients.

Pas
de bus dans plusieurs départements

L'Aisne a suspendu tous les transports par autocar organisés par le
département, en particulier les transports scolaires. Les départements de la Meuse, Meurthe et Moselle, Doubs, Ardennes et Haute-Saône ont également suspendus les transports scolaires pour vendredi.

A Paris aussi, le réseau de bus a été perturbé vendredi matin avant de revenir à la quasi-normale vers 10 heures. La ligne C du RER et quelques lignes de trains de banlieue ont subi quelques retards.