VIDEO. "Gilets jaunes" : Clémentine Autain "comprend la colère", mais "ne participera pas personnellement"

La députée de La France insoumise, mardi sur franceinfo, a reproché au gouvernement de "rendre la préoccupation écologique impopulaire". 

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

"Ma préoccupation est de rassembler toutes celles et ceux, dans et en dehors de cette manifestation, qui ont comme priorité de lutter contre le réchauffement climatique", a répondu Clémentine Autain, mardi 13 novembre sur franceinfo, interrogée sur la mobilisation du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants. La députée La France insoumise (LFI), a précisé qu'elle ne se déplacera pas sur le terrain de la contestation samedi. 

"Un modèle de développement en jeu"

"Je comprends la colère qui s'exprime dans notre pays et je pense que le mouvement de samedi aura une ampleur peut-être inattendue mais je ne participerai pas personnellement", a expliqué la députée de Seine-Saint-Denis"Aucun des militants de La France insoumise n'attend de consigne pour aller manifester ou pas", a-t-elle poursuivi, ajoutant se battre "pour la justice fiscale, l'égalité entre les territoires et l'égalité sur le plan social".

À propos de la hausse des taxes, "j'en veux au gouvernement parce qu'avec cette mesure isolée, il est en train de rendre la préoccupation écologique impopulaire", a réagi Clémentine Autain. La députée a précisé souhaiter "une issue à cette mobilisation qui soit une issue progressiste, qui permettent de partager les richesses et de repenser un projet global de société, qui nous sorte de la nasse dans laquelle Emmanuel Macron veut nous enfoncer". Selon Clémentine Autain, "c'est un modèle de développement qui est en jeu. Ça va tonner dans le pays [à partir du 17 novembre] et nous devons être à notre place et jouer notre rôle pour proposer un projet face à cette colère légitime".