Dimanche en politique, France 3

"Gilets jaunes" : les manifestants restent déterminés

Au lendemain de la journée de mobilisation nationale des "gilets jaunes" samedi 17 novembre, le mouvement va-t-il durer ? Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 287 000 personnes ont manifesté et 409 personnes ont été blessées, dont 14 gravement. On compte également un mort. Certains barrages ont été levés, mais d'autres restent en place.

FRANCE 3

Feu de bois et barbecue : à Dieppe (Seine-Maritime), les "gilets jaunes" ont veillé toute la nuit de samedi 17 à dimanche 18 novembre. Ils ont installé des barrages filtrants aux entrées de la ville, occasionnant de longues files d'attente. L'ambiance était bon enfant. La plupart des automobilistes disent comprendre les revendications des manifestants. Mais au fil de la nuit, certains vont perdre leurs nerfs. Un homme à bord d'une camionnette va forcer un barrage, heureusement sans faire de blessé.

Appel à la reconduite du mouvement sur 150 sites

Dans la Meuse, on dénombre encore 21 points de blocage. Dans la nuit, à Bar-le-Duc, même les routiers ralentis dans leur travail ont fait preuve de patience. Les "gilets jaunes" n'ont pas l'intention de lever le camp. À Dunkerque (Nord), la motivation est la même. Sur ce rond-point occupé, les contestataires persistent. Ici, c'est la baisse du pouvoir d'achat, la difficulté à vivre aujourd'hui que l'on dénonce, et surtout l'impression de ne pas être entendu par l'État. Au matin de dimanche 18 novembre, les manifestants ont appelé à reconduire le mouvement sur au moins 150 sites.

Des \"gilets jaunes\" toujours mobilisés à la nuit tombée à Nantes, le 17 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" toujours mobilisés à la nuit tombée à Nantes, le 17 novembre 2018. (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP)