Gilets jaunes : l’Élysée abandonne la taxe sur les carburants

Dans la soirée de mercredi 5 décembre, la taxe sur les carburants au 1er janvier 2019 a été gelée. Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a annoncé la décision du président de la République.

Voir la vidéo

La taxe sur les carburants prévue dès le 1er janvier 2019 ne verra finalement jamais le jour. Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a fait cette annonce mercredi 5 décembre au soir. Un choix réalisé par Emmanuel Macron, le visage d’ailleurs très tendu à la sortie de l’Élysée mercredi soir.
Juste après le Conseil des ministres, Emmanuel Macron a décidé de rétropédaler, contrairement à ce qu’avait annoncé Édouard Philippe dans la journée. Il n’y aura pas de suspension de six mois, mais une annulation pure et simple. Cette hausse ne sera donc pas inscrite dans le projet de loi de finances.

Une avancée pour les Gilets jaunes ?

Cette décision tend ainsi la main aux "gilets jaunes", un geste aussi afin d’éviter une nouvelle explosion de violence samedi 8 décembre. François de Rugy a précisé qu’il fallait éviter de donner l’impression d’une "entourloupe" avec une simple suspension de six mois. La transition écologique est la grande perdante, puisque la taxe sur les carburants devait la financer à hauteur de 19 %.

Le JT
Les autres sujets du JT
Complément d\'enquête du 6 décembre 2018. Carburant
Complément d'enquête du 6 décembre 2018. Carburant (JOEL SAGET / AFP)