Transports en commun : peu d'alternatives à la voiture dans les zones rurales

A-t-on vraiment le choix entre la voiture et les transports en commun lorsque l'on habite en zones rurales ?

FRANCE 3

Frétoy, en Seine-et-Marne, est un petit village de 200 habitants. À vol d'oiseau, il n'est qu'à 50 kilomètres de Saint-Thibault-des-Vignes. Une équipe de France 3 a fait un test de distance entre les deux communes du département. En voiture, c'est plutôt simple : le GPS annonce un trajet de 44 minutes. Sans utiliser son véhicule, en revanche, le parcours se complique.

Loin de tous les transports collectifs

"C'est complètement inenvisageable. C'est-à-dire qu'on est loin de tous les transports collectifs. Et même pour la vie courante, c'est-à-dire aller acheter son pain, faire ses courses, il n'y a aucun commerce de proximité", témoigne Fabrice Pastchinsky, un habitant de Frétoy. En tentant l'expérience, les journalistes de France 3 se sont rendu compte que le transport en commun le plus proche ne passe qu'à 9 kilomètres de là.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la SNCF à Paris, le 15 octobre 2018.
Le siège de la SNCF à Paris, le 15 octobre 2018. (MANUEL COHEN / AFP)