Lourdes pertes pour Air France-KLM qui voit des "premiers signes" de reprise

Le groupe a perdu 1,48 milliard d'euros au deuxième trimestre 2021, comme au premier trimestre, mais ce montant marque néanmoins une claire amélioration par rapport à la perte du deuxième trimestre 2020, quand les conséquences de la crise sanitaire avaient plongé le groupe dans le rouge.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un avion Boeing 787 de la compagnie Air France-KLM sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 3 juin 2021. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

L'impact du Covid-19 se fait toujours sentir. Air France-KLM a encore perdu 1,48 milliard d'euros au deuxième trimestre 2021, toujours accablé par les conséquences de la pandémie, a annoncé vendredi 30 juillet la société dans un communiqué. Cette perte nette, du même montant que celle du premier trimestre, marque néanmoins une claire amélioration par rapport à celle du deuxième trimestre 2020, quand les conséquences de la crise sanitaire avaient plongé le groupe dans le rouge de 2,6 milliards d'euros.

Le groupe voit également des "premiers signes de la reprise" depuis juin, a affirmé son directeur financier, Steven Zaat lors d'une conférence téléphoniqueDepuis le début de la pandémie, Air France-KLM cumule plus de 10 milliards d'euros.

Augmentation du nombre de passagers

Cette perte du deuxième trimestre a en outre été creusée par des éléments exceptionnels, dont un changement de régime de retraites chez KLM, a souligné l'entreprise dans un communiqué. Même si entre avril et juin 2021, l'offre de sièges des compagnies du groupe (Air France, KLM et la "low cost" Transavia) n'a atteint que 48% de celle de la même période de 2019, le nombre de passagers a bondi de 477% sur un an à 7 millions.

Le chiffre d'affaires a également fortement progressé (+133% à 2,75 milliards d'euros). Mais il représente encore moins de la moitié de la même période de 2019, quand il dépassait 7 milliards. Le groupe a retrouvé un flux de trésorerie libre positif pour la première fois depuis le début de la crise "grâce à de très bonnes ventes de billets", a détaillé Steven Zaat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.