Loi Macron : Transdev prête à créer une quarantaine de lignes d'autocars

L'entreprise, via sa filiale Eurolines, annonce qu'elle lancera "de façon massive" des lignes d'autocar en France, "dès que la loi" l'y autorisera. Une quarantaine de destinations sont prévues, des Lyon-Paris ou Marseille-Paris, mais aussi des lignes transversales pas très bien desservies par la SNCF.

(Eurolines est prêt à ouvrir une quarantaine de lignes en France © MaxPPP)

Le ministère de l'Economie assure que cinq millions de personnes pourraient choisir le transport en autocar, d'ici un an. D'où le projet de loi porté par le ministre, Emmanuel Macron. Le texte prévoit d'autoriser l'exploitation de lignes d'autocar en France, alors que seules les lignes internationales étaient autorisées jusqu'à présent.

Transdev, filiale de Veolia Environnement et de la Caisse des dépôts, a sauté sur l'occasion. Via sa filiale Eurolines, elle va ouvrir une quarantaine de destinations en France, "dès que la loi nous y autorisera", selon les mots de la directrice générale Laurence Broseta. 

L'idée est de proposer des classiques Paris-Lyon ou Paris-Marseille, rentables, mais aussi des "lignes mal desservies par la SNCF" comme Bordeaux-Lyon ou Rennes-Strasbourg. Ce qui permet à Transdev de dire qu'elle ne sera pas en concurrence frontale avec la SNCF, et que les clientèles seront différentes...

Transdev transporte aujourd'hui 80.000 voyageurs ; elle en espère 250.000 dès la première année de mise en place de ces nouvelles destinations, et le double d'ici trois ans.