Cet article date de plus de six ans.

LGV Bordeaux-Toulouse : la commission d'enquête publique rend un avis défavorable

La ligne à grande vitesse Bordeaux-Dax a elle aussi reçu un avis défavorable. Le gouvernement a jusqu'au 8 juin 2016 pour se prononcer.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un TGV passe au-dessus du chantier de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de Loire, le 1er février 2015, près de Connerré (Sarthe). (JEAN-FRANÇOIS MONIER / AFP)

La commission d'enquête publique sur les projets de lignes à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, vers l'Espagne, a rendu un avis défavorable sur la déclaration d'utilité publique de ces projets, a annoncé la préfecture de l'Aquitaine, lundi 30 mars. Le chantier prévu doit permettre d'aménager le réseau ferroviaire au nord de Toulouse, afin d'y faire passer la ligne à grande vitesse et de doper la fréquentation des TER entre la Ville rose et Montauban, rappelle 20 Minutes.

Le rapport sera transmis au ministre des Transports

Cette enquête publique, à caractère consultatif, a été menée du 14 octobre au 8 décembre auprès des habitants concernés par le projet, selon France 3 Midi-Pyrénées. Le rapport doit être transmis par le préfet au maître d'ouvrage (SNCF Réseau), afin qu'il émette des observations, puis au ministre des Transports, Alain Vidalies. Le gouvernement dispose d'un délai de 18 mois après la clôture de l'enquête publique, soit jusqu'au 8 juin 2016, pour se prononcer sur la déclaration d'utilité publique après avis du Conseil d'État, rappelle la préfecture.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.