Les transports peuvent-ils devenir gratuits partout en France ?

L'agglomération de Dunkerque (Hauts-de-France) devient la championne d'Europe des transports gratuits. Pour autant, l'expérience a déjà été tentée ailleurs en France.

FRANCE 2

Au total, 22 villes ont franchi le pas en France de rendre le transport gratuit. En général, ce sont des petites ou moyennes communes comme Niort (Nouvelle-Aquitaine), Libourne (Nouvelle-Aquitaine), Aubagne (Provence-Alpes-Côte d'Azur), Châteauroux (Centre-Val de Loire) ou Compiègne (Hauts-de-France), qui était la première ville à avoir instauré la gratuité, il y a 43 ans. En général, la gratuité des transports entraîne une augmentation de la fréquentation. Les usagers y trouvent leur compte financièrement. L'économie peut atteindre jusqu'à 2 000 euros par an pour une famille de quatre personnes.

Difficilement envisageable à Paris

Néanmoins, la gratuité dans les transports dans les grandes villes est difficilement envisageable. En général, elle a été mise en place dans des communes où il y avait peu d'usagers et où les bus étaient déjà financés par les collectivités locales. Pour rendre le transport gratuit à Paris (Île-de-France), la facture s'élèverait à 2,8 milliards euros pour la mairie de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dunkerque est la plus grande agglomération d\'Europe à appliquer la gratuité des bus. Une réaffectation de fonds décidée par Patrice Vergriete, le maire DVG de Dunkerque.
Dunkerque est la plus grande agglomération d'Europe à appliquer la gratuité des bus. Une réaffectation de fonds décidée par Patrice Vergriete, le maire DVG de Dunkerque. (MARC DEMEURE / MAXPPP)