Le stationnement est plus cher depuis la lutte contre la fraude

Les prix ont flambé depuis l’instauration de la nouvelle réglementation concernant les amendes pour mauvais stationnement.

FRANCE 2

Un rapport sénatorial publié mardi 17 septembre dresse un constat plutôt négatif de la réforme des amendes pour stationnement mise en place en 2018. Le nouveau dispositif pénaliserait les usagers, qui avaient dès le début pointé du doigt une flambée des tarifs. À Lyon (Rhône), les automobilistes n'ont pas intérêt à oublier de payer à l'horodateur, car l'amende dans l'hypercentre s'élève à 60 €. Ils se montrent donc très prudents, même s'ils dépassent un peu l'heure, et s'exposent donc à l'amende.

Une amende dissuasive

Il est loin le temps du PV à 17 €, qui a laissé place au forfait post-stationnement. On facture ainsi le tarif d'une journée de stationnement, soit 10 heures. "Avant, quand c'était 17 €, on ne payait pas toujours. Ça, je reconnais que c'est vrai", avoue un usager. "Aujourd'hui on ne le fait plus. Mais bon, 60 € c'est quand même beaucoup", lâche-t-il. Mais le nombre d'amendes est en chute libre, et les horodateurs plus rentables que jamais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"M. Contravention\" du ministère de l\'Intérieur, Jean-Jacques Debacq, est soupçonné de ne pas avoir payé lui-même les siennes. 
Le "M. Contravention" du ministère de l'Intérieur, Jean-Jacques Debacq, est soupçonné de ne pas avoir payé lui-même les siennes.  (JEFF PACHOUD / AFP)