Cet article date de plus de six ans.

La vitesse maximale du périphérique parisien passe à 70 km/h

Depuis minuit ce vendredi, la vitesse sur le périphérique parisien est limitée à 70Km/h, contre 80 auparavant. Selon la mairie, cette mesure permettra de réduire le nombre d'accidents, le bruit et la pollution. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Olivier Corsan Maxppp)

Changement de vitesse pour
les 1,3 million de conducteurs qui empruntent quotidiennement le
périphérique parisien. Depuis vendredi minuit,
la vitesse maximale n'est plus de 80 mais de 70 km/heure.

Annoncée en décembre, cette de
réduction de vitesse vise trois objectifs, chiffrés par la préfecture : diminuer de 5% la pollution, faire baisser de 23% le nombre d'accidents
et de près de 65% le nombre de blessés -  l'an dernier quatre personnes, dont deux
policiers, ont perdu la vie sur le périphérique - et permettre une réduction du
bruit de 1,7 décibel pour les véhicules légers et 1,2 décibel pour les poids, "ce
qui équivaut à une diminution du trafic de 15 à 20%
", assure la mairie de
Paris
.

Les 150 panneaux de
signalisation ont été changés ces deux dernières nuits mais le paramétrage des 14
radars fixes (bientôt 16) installés en bordure du boulevard périphérique, aura
lieu "dans le courant de la journée du vendredi", a toutefois précisé
la préfecture.

Un impact limité sur la pollution

Il faudra encore attendre
pour pouvoir mesurer l'impact réel de la mesure mais déjà des questions se posent
sur son efficacité. Annoncée au lendemain d'un fort épisode de pollution aux particules,
cette réduction de la vitesse de 10 km/h aura un impact pour les automobilistes et les personnes
vivant à proximité du boulevard, "mais à l'échelle de la région
parisienne, cela n'aura pas un grand effet
", précise Karine Léger,
ingénieur à l'association Airparif, qui surveille la qualité de l'air en
Ile-de-France. La décision va cependant "dans le bon sens ", estime-t-elle,
rappelant qu'un véhicule pollue le moins entre 40 et 70 km/h.

Pour l'association 40
millions d'automobilistes
, qui est opposée à ce passage à 70km/h sur le Périph',
le problème ce n'est pas la vitesse : "La première lutte contre la
pollution repose sur le renouvellement progressif du parc automobile
",
estime-t-elle. Et l'Ademe confirme. Pour réellement réduire la pollution du
trafic routier, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie recommande
d'"agir prioritairement sur le parc roulant de véhicules anciens très
émetteurs de particules et d'oxydes d'azote, en particulier le parc diesel non
équipé de filtres à particules fermés".

Les camions vont polluer plus
qu'avant

Si la mesure aura tout de
même un impact sur la pollution des véhicules légers, ce ne sera pas le cas
pour les poids-lourds, qui représentent 4 à 10% du trafic sur le périphérique parisien.
Car pour eux,  les émissions de polluants
diminuent quand la vitesse augmente pour atteindre un seuil minimum de 90 km/h, contre 70 km/h pour les voitures. Le résultat de cette limitation de
vitesse pourrait donc, dans ce cas précis, être contreproductif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.