La SNCF brade ses prix pour faire face à la concurrence

La SNCF brade les prix : après son TGV à bas coût lancé il y a quelques mois, elle revient avec des cars à prix mini.

France 3

La SNCF joue sur tous les tableaux pour garder une clientèle tentée par le covoiturage. C'est aussi un tournant pour l'entreprise qui ne cache plus sa volonté de se diversifier et de développer le low-cost pour éviter de se faire dépasser par des concurrents. La SNCF propose 25 000 voyages à cinq euros et assume désormais de proposer du low-cost aux passagers.

Des billets à 5 euros

Elle va proposer de nouveaux trains supplémentaires à bas coûts dans le Nord et l'ouest de la France. Longtemps tabou à la SNCF, le low-cost s'étend. En plus des trains, la SNCF ne s'arrête pas là dans son offre. Dès l'an prochain, elle va mettre sur la route 127 nouveaux véhicules pour contrer la concurrence.

Pour attirer les clients, 25 000 voyages sont déjà proposés à un prix de cinq euros. Un bonheur pour les passagers : "J'avais du temps pour voyager aujourd'hui et pas beaucoup d'argent pour revenir de vacances. Là, les billets de lancement étaient à cinq euros donc c'est un tarif qui défi toute concurrence", décrit une passagère. Une première formule séduisante pour seulement quelques jours, ensuite les prix varieront entre 9 et 30 euros, selon la destination.

Le JT
Les autres sujets du JT