INFO FRANCE BLEU. Un projet de métro souterrain prévoit de relier la France et l'Andorre dans un secteur de très haute montagne

Le projet est estimé à 150 millions d'euros, selon France Bleu Roussillon.

Le projet prévoit de faire passer le métro sous cette montagne pour arriver au cœur du village commercial du Pas-de-la-Case en Andorre.
Le projet prévoit de faire passer le métro sous cette montagne pour arriver au cœur du village commercial du Pas-de-la-Case en Andorre. (SÉBASTIEN BERRIOT / FRANCE-BLEU ROUSSILLON)

Un projet de métro souterrain prévoit de relier la France et l'Andorre dans un secteur de très haute montagne, selon les informations rapportées mardi 8 janvier par France Bleu Roussillon.

Le métro relierait la commune de Porta (Pyrénées-Orientales), en Cerdagne française, au village du Pas-de-la-Case, en Andorre, en 11 minutes sur une distance de 7 kilomètres, avec un dénivelé total de 580 mètres. L'arrivée serait prévue, comme pour un métro traditionnel, en sous-sol, au cœur du village du Pas-de-la-Case.

Le projet nécessitera la construction à Porta d'un poste de douanes et d'une nouvelle gare à proximité de la ligne actuelle de chemin de fer qui relie Paris-Austerlitz à Latour de Carol (Pyrénées-Orientales). Un viaduc de 200 mètres sera également nécessaire pour aller de la gare jusqu'au démarrage du tunnel. Le tracé de la ligne de métro sera situé dans sa quasi-totalité en territoire français. 

Discussions dans les prochaines semaines

L'initiative est venue il y a quelques semaines des chambres de commerce de Perpignan et de la principauté d'Andorre qui ont décidé de relancer un vieux projet de façon très concrète en associant les autorités et les élus des deux côtés de la frontière.

Le projet, estimé à 150 millions d'euros, pourrait être pris en charge dans le cadre d'un partenariat public-privé, avec des participations andorranes, françaises espagnoles et aussi européennes. 

Les discussions vont démarrer dans les prochaines semaines avec tous les interlocuteurs de part et d'autre de la frontière.