Hauts-de-Seine : 4 000 PV de stationnement annulés à Rueil-Malmaison en raison d'irrégularités

Les automobilistes ayant reçu une contravention entre le 1er janvier et le 15 février se verront remboursés par la Direction générale des finances publiques, rapporte France Bleu Paris, vendredi. Le prestataire a reconnu des "bugs informatiques", mais assure que les soucis sont réglés.

Un salarié de la société Streeteo dresse une contravention à Paris, le 21 mars 2018.
Un salarié de la société Streeteo dresse une contravention à Paris, le 21 mars 2018. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

La nouvelle va faire des heureux. Les contraventions de stationnement distribuées entre le 1er janvier et le 15 février, cette année, à Rueil-Malmaison ont été annulées, rapporte France Bleu Paris, vendredi 10 août. La ville des Hauts-de-Seine vient d'obtenir l'annulation de 4 000 PV après la constatation d'irrégularités. Depuis début 2018, la gestion avait été confiée à la société privée Streeteo, filiale du groupe Indigo.

La mairie de Rueil-Malmaison a reçu près de 500 plaintes. La plupart concernait la réclamation de majoration alors que les automobilistes touchés n'avaient jamais reçu la contravention initiale, désormais appelée forfait post-stationnement (FPS). Le prestataire Streeteo a reconnu des "bugs informatiques", mais assure que les soucis sont désormais réglés.

Les victimes remboursées

Les conducteurs qui ont déjà payé ces forfaits post-stationnement majorés seront automatiquement remboursés par la Direction générale des finances publiques. Pour les PV dressés après le 15 février, les contestations éventuelles seront examinées au cas par cas. Une négociation est également en cours pour dédommager la ville d'une partie des recettes perdues.

En mars, un scandale similaire avait éclaté à Paris. Des agents avaient effectué des contrôles fictifs sans quitter leur bureau entraînant l'annulation de 5 000 contraventions. La société est visée par une enquête préliminaire depuis le mois de mars pour faux, usage de faux et escroquerie.