Harcèlement dans les transports : 87% de femmes victimes, 2% de plaintes

Christiane Dupart, membre de la Fédération nationale des usagers des transports publics, est l'invitée du Grand Soir 3 ce mardi 14 juin.

Voir la vidéo

87% des femmes ont déjà été harcelées au moins une fois dans les transports en commun. C'est le résultat de la nouvelle étude de la Fédération nationale des usagers des transports publics (FNAUT). "Nous avons obtenu 6 200 réponses au questionnaire sur le harcèlement sexiste dans les transports", précise Christiane Dupart, membre de la FNAUT invitée du Grand Soir 3 ce mardi. 71% des violences subies par les victimes étaient des infractions pénales et seulement 2% des victimes ont porté plainte.

Le 31 17, numéro d’urgence de la SNCF

Pour Christiane Dupart, "ce chiffre démontre que c'est difficile de porter plainte donc il faudrait simplifier le dépôt de plainte, que les agents dans les transports soient plus vigilants et aident les victimes dans leurs démarches". Et d'ajouter : "Il y a aussi des numéros d'urgence qui existent, mais qui sont peu ou mal connues, comme le 31 17 de la SNCF".

Christiane Dupart évoque des dispositifs mis en place à l'étranger, notamment au Canada. "Des groupes de femmes parcourent les gares pour diagnostiquer tous les éléments porteurs de stress et d'insécurité puis elles proposent des solutions. Au Canada également, il y a ce qu'on appelle l'arrêt à la demande. Les femmes peuvent demander aux chauffeurs de bus de les arrêter tout près de leur domicile". En France, "ce dispositif est testé à Nantes seulement", conclut-elle, tout en souhaitant sa généralisation.

Le JT
Les autres sujets du JT