Grève SNCF : le STIF dénonce "l'irresponsabilité des syndicats qui continuent le mouvement"

Après dix jours de grève à la SNCF, et alors que l'Euro de football débute ce vendredi, Stéphane Beaudet, vice-président du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) et maire LR de Courcouronnes, a dénoncé vendredi sur France Info "le niveau d'irresponsabilité des syndicats qui continuent le mouvement".

(Stéphane Beaudet, vice-président du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) et maire LR de Courcouronnes © CHAMUSSY/SIPA)

"On est dans une menace terroriste rarissime dans notre pays, dans des mesures de sécurité, dans un événement sportif mondial et on vient nous ajouter du danger, des risques forts sur les conditions de sécurité" , s'est indigné Stéphane Beaudet. "On a vu des intrusions particulièrement dangereuses, notamment gare de Lyon, de la part de cheminots."   Selon lui, ce type d'actions retarderait, par exemple, l'évacuation d'un stade et amplifierait le risque terroriste.

Stéphane Beaudet a aussi rappelé que les perturbations ont été largement amplifiées à cause des inondations. "C'est une situation qui n'a que trop duré ", a-t-il estimé. "Si réquisition il devait y avoir, ce n'est pas nécessairement pour l'Euro mais c'est aussi pour les usagers du quotidien qui cherchent à aller travailler tous les jours ", a-t-il répondu à François Hollande, qui a évoqué jeudi cette possible réquisition.

"Si réquisition il devait y avoir, ce n'est pas nécessairement pour l'Euro mais c'est aussi pour les usagers du quotidien qui cherchent à aller travailler tous les jours" (Stéphane Beaudet)
--'--
--'--