Cet article date de plus de cinq ans.

Violences à Air France : 11 salariés convoqués devant la police

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Violences à Air France : 11 salariés convoqués devant la police
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Ils seront entendus dans le cadre de l'enquête portant sur les incidents du 5 octobre.

L'affaire Air France se poursuit. Ce vendredi 16 octobre, on a appris que 11 nouveaux salariés seront convoqués devant la police la semaine prochaine pour les incidents du 5 octobre dernier. Deux pilotes ont aussi été mis à pied.  Les syndicats dénoncent un climat électrique. "On est dans la théâtralisation, on est dans la criminalisation de la souffrance des salariés au travail. Au lieu d'apaiser les tensions, on met de l'huile sur le feu", témoigne Miguel Fortea, secrétaire général CGT Air France.

Une reprise fragile

Dès le lendemain des incidents, le gouvernement avait affirmé son soutien à la direction et sa fermeté. Dans le journal Le Monde, Alexandre de Juniac, PDG d'Air France-KLM se défend de toute volonté de rompre le dialogue social.    
Reprendre les discussions ? Oui, mais sur quelle base ? Le plan Perform 2020 initialement proposé par la direction puis rejeté par les syndicats de pilotes. Ou bien le plan B qui prévoit 2 900 suppressions d'emplois et qui a suscité la colère syndicale. Pour l'heure la reprise du dialogue semble bien fragile compte tenu du calendrier judiciaire et disciplinaire de ces prochains jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.