DIRECT. Le patron d'Air France rencontre les pilotes pour renouer le dialogue, après la journée survoltée de lundi

Le climat social est extrêmement tendu, alors que les images du DRH franchissant torse nu un grillage pour échapper à la colère des salariés ont fait le tour du monde.

Des avions d\'Air France sur le tarmac d\'Orly, le 18 septembre 2014.
Des avions d'Air France sur le tarmac d'Orly, le 18 septembre 2014. (ERIC FEFERBERG / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Il va être dur de se reparler. Lundi 5 octobre, les images du DRH d'Air France, chemises en lambeaux et franchissant torse nu un grillage pour fuir les salariés, ont fait le tour du monde. Elles suivaient l'annonce par la direction d'Air France des mesures d'économies entraînant 3 000 suppressions d'emplois. Direction et syndicats des pilotes doivent à nouveau se rencontrer vendredi.

 Reprise du dialogue à la mi-journée. Le PDG d'Air France-KLM Alexandre de Juniac reçoit en milieu de journée les dirigeants du Syndicat national des pilotes de ligne en présence de Frédéric Gagey, PDG d'Air France, et de Xavier Broseta, le DRH de la compagnie molesté lundi par des manifestants en colère.

Ségolène Royal favorable à une médiation. La ministre de l'Ecologie et de l'Energie a estimé sur iTélé qu'un médiateur pouvait être désigné pour favoriser la reprise du dialogue au sein d'Air France. "Si c'est nécessaire, il faut le faire. Ce n'est pas la peine de traîner ou de laisser le dialogue se dégrader ou de rester dans un situation de blocage", a-t-elle ajouté.

 Emmanuel Macron pourfend "la stupidité des auteurs de violences". Pour le ministre de l'Economie dans un entretien accordé vendredi à CNN,  les agressions commises contre des membres de la direction d'Air France sont l'oeuvre de "personnes stupides" mais "isolées".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AIRFRANCE

13h14 : C'est l'heure de la pause déjeuner, profitez-en pour lire les articles les plus consultés sur francetv info :

Le témoignage sur francetv info de la salariée devenue icône de la contestation du personnel de la compagnie aérienne vous intéresse toujours autant. Erika avait été filmée en train d'invectiver, en vain, les cadres d'Air France lors du CCE qui a dégénéré.

Elle n'a pas écrit de lettres d'excuses pour son parti mais elle a présenté ses excuses aux Français, hier soir, sur TF1. Nadine Morano a eu en revanche des mots très durs envers Nicolas Sarkozy, qu'elle accuse d'avoir tenu des propos bien pires que les siens sur la "race blanche".

En 1939, personne n'a finalement reçu le Nobel de la paix. Mais saviez-vous qu'Adolf Hitler avait été brièvement proposé ? C'est l'un des secrets des coulisses du Nobel que raconte notre journaliste Louis Boy dans cet article.

12h25 : La rencontre entre la direction et les syndicats de pilotes est en cours. Notre journaliste Yann Thompson suit les négociations en direct sur Twitter.

12h14 : Il faut éviter maintenant tous les mots qui blessent et ne servent pas la reconstruction d'une solution à Air France.

Ségolène Royal a réagi après les déclarations d'Emmanuel Macron qualifiant de "stupides" les auteurs de violences sur des cadres du groupe. "Je ne veux pas critiquer un ministre", a-t-elle toutefois ajouté sur i-Télé.

12h11 : Des personnes "isolées", "violentes", "des gens stupides". Interrogé hier sur CNN au sujet des violences à Air France, le ministre de l'Economie a dénoncé les manifestants violents.

12h02 : Midi, voici les titres :

Le prix Nobel de la paix a été décerné au quartette pour le dialogue national en Tunisie, après la révolution de 2011. Le comité Nobel récompense l'action en faveur de la transition démocratique de quatre organisations issues de la société civile.

L'armée française a mené un nouveau raid aérien contre les jihadistes de l'Etat islamique en Syrie.

Le dialogue a repris, chez Air France. Les deux syndicats de pilotes représentatifs, le SNPL et le SPAF, sont reçus par la direction.

Les médecins sont désormais libres de toute contrainte judiciaire. Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) a rejeté la demande du neveu de Vincent Lambert, qui réclamait que les médecins du CHU de Reims appliquent sans délai la décision d'arrêt des traitements de son oncle, en état végétatif.

11h54 : Alors que la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal (qui a également en charge les Transports), souhaite la désignation d'un médiateur en cas de dialogue difficile, la compagnie aérienne tente aujourd'hui de prouver que le dialogue peut être serein et efficace.

11h26 : Retour à la table des négociations chez Air France. Notre journaliste Yann Thompson est sur place.