Chemise arrachée : ouverture du procès des salariés d'Air France

Le procès de quinze salariés d'Air France s'ouvre ce mardi 27 septembre. Cinq sont poursuivis pour violences en réunion à l'automne 2015. Deux cadres de la compagnie avaient été malmenés.

France 2

Ces images ont fait le tour du monde : on y voit Xavier Brosetta, le directeur des ressources humaines d'Air France, torse nu. Un plan de restructuration menace 3 000 emplois. Lors d'une manifestation le 5 octobre 2015, Xavier Brosetta se fait arracher sa chemise et il est humilié publiquement. Huit mois plus tard, le 27 mai dernier, seize salariés sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Bobigny.

Les principaux accusés tous syndiqués à la CGT

Onze d'entre eux comparaissent pour dégradations lors de la manifestation. Cinq autres doivent être jugés pour violences en réunion. Ils sont tous adhérents de la CGT. Ce jour-là, le tribunal est saisi d'une demande de renvoi. Une nouvelle audience est fixée pour ce mardi. Le procès, qui s'achève mercredi, devra faire toute la lumière sur cette affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT