Air France : signature d'un accord sur les salaires

Chez Air France, un accord sur la hausse générale des salaires a été signé par cinq syndicats et le nouveau patron, Ben Smith, vendredi 19 octobre. 

FRANCE 3

Est-ce un nouveau départ pour Air France ? Une majorité des syndicats de la compagnie a signé vendredi 19 octobre, dans l'après-midi, l'accord salarial proposé par la direction. "L'objectif initial, c'était supérieur, mais c'est quand même un bon accord", estime Françoise Redelfi, du syndicat UNSA. 2% d'augmentation dès 2018, avec un effet rétroactif au 1er janvier, puis la même chose en 2019.

Un bras de fer de dix mois

Chez Air France, le bras de fer sur les salaires aura duré dix mois. Quinze jours de grève et 335 millions d'euros de pertes pour la compagnie. Point d'orgue du conflit : la démission de Jean-Marc Janaillac, désavoué par le personnel lors d'un référendum. Cet accord est donc une première victoire pour son successeur, le Canadien Ben Smith. Mais il n'a pas convaincu tous les salariés. La CGT a refusé de signer et le syndicat des pilotes négocie de son côté des augmentations spécifiques. Apaiser le climat social était la priorité de la nouvelle direction. Elle doit désormais atteindre les nouveaux objectifs de la compagnie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions Air France sur le tarmac de l\'aéroprot Roissy Charles-de-Gaulle. (illustration)
Des avions Air France sur le tarmac de l'aéroprot Roissy Charles-de-Gaulle. (illustration) (GABRIEL BOUYS / AFP)