Cet article date de plus de sept ans.

Air France : ma vie de pilote

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Air France : ma vie de pilote
Air France : ma vie de pilote Air France : ma vie de pilote (FRANCE 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

La compagnie aérienne a annoncé de nouvelles embauches de pilotes. Une première depuis huit ans. Une équipe de France 3 a suivi pendant 24 heures un pilote d'Air France.

D'ici le mois de mars, Air France devrait recruter 102 pilotes, une première depuis huit ans. Mais les pilotes sont-ils vraiment des privilégiés ? Pour Laurent Bertucat, la vie de pilote c'est d'abord une valise. Pilote de moyen-courrier, il passe une nuit sur trois à l'hôtel, principale contrainte de son métier. Arrivé à l'aéroport avec sa copilote, il doit pointer comme à l'usine. Leur travail commence au sol avec un briefing. Laurent Bertucat doit tout vérifier : de la météo, à l'identité de ses passagers. "On doit tout connaitre, tout maîtriser", lance-t-il à France 3.

Une pression quotidienne

Des contrôles jusqu'au tarmac, des réacteurs au train d'atterrissage, Laurent Bertucat passe tout au peigne fin avant le décollage. Pas le droit à l'erreur. Une pression quotidienne bien rémunérée. Le pilote de 47 ans gagne 10 000 euros par mois. Il y a un an, Air France a voulu baisser le salaire de ses pilotes alors Laurent Bertucat a fait grève. Un mouvement très critiqué. "On est très souvent perçu comme des nantis", déplore-t-il. Lui est d'accord pour voler plus, mais pas sans contrepartie. Une cause de tension entre les syndicats de pilote et la direction de Air France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.