Air France : les trois syndicats de pilotes appellent à la grève du 11 au 14 juin

Le préavis coïncide avec les premiers jours de l'Euro de football.

Un Aibus d\'Air France à l\'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 24 mai 2016.
Un Aibus d'Air France à l'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 24 mai 2016. (MAXPPP)

Des turbulences à prévoir dans les airs pour l'Euro. Les syndicats SNPL, Spaf et Alter (non représentatif) appellent les pilotes d'Air France à faire grève du 11 au 14 juin, a annoncé le SNPL, jeudi 2 juin.  

La grève a notamment pour but "le maintien de l'activité pilotes" à Air France, menacée, selon les syndicats, par le développement des autres compagnies d'Air France-KLM (KLM, Hop!, Transavia), a précisé Grégoire Aplincourt, président du Spaf (21% des voix).

Ils s'opposent à des baisses de rémunération

Les pilotes protestent également contre la mise en oeuvre par Air France, depuis mercredi, de certaines mesures de productivité négociées en 2012 dans le cadre du plan Transform par le SNPL, syndicat majoritaire (65%). Ces mesures n'ont jamais été appliquées en raison d'un litige sur les contreparties promises. 

Parmi les mesures devant être appliquées depuis le 1er juin, la baisse de la majoration des heures de nuit (de 50% à 40%) et un calcul moins favorable pour les activités au sol.

Le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, s'est défendu jeudi de toute "agression" à l'encontre des pilotes. Il a estimé qu'il était désormais temps de "finaliser et tourner la page" du plan de restructuration engagé en 2012. "Sur le solde de Transform, on a fait des propositions à M. Gagey pour qu'il soit un peu plus indolore", mais celles-ci n'ont pas été retenues, regrette le Spaf.