Air France : les syndicats prêts à repartir au combat

L'intersyndicale d'Air France se dit prête à reprendre le conflit et met déjà le tout nouveau PDG sous pression.

Turbulences en vue chez Air France pour la rentrée : quatre mois après la fin de la grève qui a secoué la compagnie au printemps, l'intersyndicale déplore aujourd'hui que les négociations n'aient toujours pas repris. Alors, va-t-on vers une nouvelle grève chez Air France ? Les salariés réclament un rattrapage des salaires de 5,2%, soit l'équivalent de l'inflation entre 2012 et 2017. 15 jours de grève au printemps dernier n'ont pas débloqué la situation, pas plus que le départ du PDG Jean-Marc Janaillac en mai. Les syndicats sont déterminés à clore le chapitre.

"Ils sont capables de l'augmenter de 350%"

Quelles sont les raisons de la colère ? Les salariés voient d'un mauvais oeil l'arrivée d'un nouveau patron, Benjamin Smith, l'actuel numéro 2 d'Air Canada. Ils craignent ses méthodes anglo-saxonnes, et surtout, ce qui passe mal, c'est son salaire : plus de 4 millions par an d'euros, presque quatre fois plus que son prédécesseur. "On a un conseil d'administration qui pendant tout l'été nous a dit 'on n'est pas capables de traiter la question des salaires', et là, pour le directeur général, ils sont capables de l'augmenter de 350%, résume Jérôme Borin, syndicaliste SUD aérien Air France. On nous a menti pendant tout l'été, et ça a créé une grosse colère." La compagnie est-elle en danger ? Air France a perdu 335 millions d'euros lors de la grève du printemps. Un nouveau conflit devrait être périlleux. Le nouveau PDG prendra son poste dans un mois. La question des salaires sera sans doute le premier dossier qu'li trouvera sur son bureau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans ce communiqué, publié jeudi 30 août, l\'intersyndicale dnonce \"l\'attitude totalement irresponsable des dirigeants\" de la compagnie.
Dans ce communiqué, publié jeudi 30 août, l'intersyndicale dnonce "l'attitude totalement irresponsable des dirigeants" de la compagnie. (JOEL SAGET / AFP)