Air France : les baisses de rémunération suscitent la colère des pilotes

La direction demande à ses pilotes de respecter les engagements pris en 2012. Une baisse de rémunération va leur être imposée dès le 1er juin.

Les avions d'Air France vont-ils une nouvelle fois rester au sol pour cause de grève ? C'est la menace que laissent planer les pilotes. La direction de l'entreprise vient d'annoncer qu'elle va baisser leur rémunération dès le 1er juin en majorant leurs heures de nuit non plus à 50% mais à 40%.

Une menace de grève

Elle prévoit aussi de payer moins cher leur activité au sol. Pour les pilotes, c'est un passage en force inacceptable. "La grève, nous ne la souhaitons pas, c'est toujours un échec, mais nous y sommes prêts. Il ne faut pas négliger l'impact de ce passage en force", explique Emmanuel Mistrali, porte-parole du syndicat national des pilotes de ligne d'Air France. Les stewards et hôtesses de l'air sont solidaires avec les pilotes, même s'ils ne prévoient pas pour l’instant de faire grève. Pour la première fois depuis huit ans, l'entreprise a été bénéficiaire l'an dernier. Une grève pourrait coûter cher à Air France comme en 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion d\'Air France sur le tarmac de l\'aéroport de Marseille-Provence, le 5 octobre 2015.
Un avion d'Air France sur le tarmac de l'aéroport de Marseille-Provence, le 5 octobre 2015. (BORIS HORVAT / AFP)