Air France : appel à la grève contre des "violences quotidiennes" contre le personnel, "aucun impact" selon le groupe

Pour dénoncer des "violences physiques et verbales" contre le personnel d'Air France, Force ouvrière lance un appel à une grève à partir de samedi 29 juillet et jusqu'au 6 août à l'aéroport de Roissy. 

Un avion de la compagnie Air France à Roissy-Charles-de-Gaulle, le 20 janvier 2017.
Un avion de la compagnie Air France à Roissy-Charles-de-Gaulle, le 20 janvier 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Force ouvrière a lancé un appel à une grève à partir de samedi 29 juillet et jusqu'au 6 août à l'aéroport de Roissy pour dénoncer des "violences physiques et verbales" contre le personnel d'Air France. Interrogé par franceinfo, François Dimino, délégué syndical FO à Air France, affirme que ces violences sont "quotidiennes" et "minimisées" par la direction. De son côté le groupe assure que cet appel à la grève n'a aucune conséquence pour les passagers.

En cause : les longues files d'attente

En cause : les longues files d'attente devant les comptoirs Air France ainsi qu'aux contrôles des frontières qui excèdent certains passagers. "Dès qu'un client est excédé, il s'en prend aux agents, qui essaient de le contenter au mieux. Mais vu qu'ils ne sont pas assez et qu'ils s'en prennent plein la tronche toute la journée, il y a un moment où ils peuvent péter les plombs", explique François Dimino.

"Ce matin, c'était encore 45 minutes pour passer la police de l'air et des frontières pour un passager", assure le syndicaliste. Force ouvrière demande un rendez-vous avec le directeur général d'Air France pour obtenir un renforcement des effectifs.

La compagnie a "déploré" ce préavis de grève

"Qu'est-ce qu'ont fait les salariés d'Air France pour mériter ces conditions de travail ?", s'interroge François Dimino. "On fait +8% de trafic au mois de juin, on va être dans le même ordre d'idée au mois de juillet. On n'a jamais eu des chiffres aussi positifs à Air France", souligne-t-il.

Dans un communiqué Air France "déplore ce préavis de grève en période de grands départs" et assure que "sa priorité est de maintenir un dialogue constructif avec ses partenaires sociaux". Selon la direction du groupe, "ce mouvement n'aura aucun impact sur son exploitation et sur ses clients".

François Dimino : "Dès qu'un client est excédé, il s'en prend aux agents, qui essaient de le contenter au mieux."
--'--
--'--