Aigle Azur : le tribunal examine les offres de reprise

Le tribunal de commerce examine les offres de reprise de la compagnie aérienne Aigle Azur lundi 16 septembre. Seules deux semblent avoir des chances d'être retenues.

France 3

Les salariés d'Aigle Azur se sont retrouvés devant le tribunal de commerce lundi 16 septembre. Lourdement endettée, la compagnie aérienne française va certainement disparaître. 13 candidats ont déposé une offre de reprise, mais aucune ne souhaite reprendre l'intégralité de l'entreprise. Air France et Air Caraïbes semblent tirer leur épingle du jeu.

La liquidation pourrait être prononcée

"On a des offres avec Air France qui ont été complémentaires structurellement depuis le début, parce que nous ne nous intéressons pas aux mêmes choses", indique Marc Rochet, président d'Air Caraïbes. Parallèlement sont évoquées les offres de groupes étrangers comme EasyJet ou Vueling. Mais les dettes d'Aigle Azur sont plus importantes qu'annoncées : près de 150 millions d'euros. La liquidation semble inévitable et pourrait être prononcée dès lundi 16 septembre. Et côté passager, "11 000 personnes ont acheté un billet avec lequel elles n'ont pas pu ou ne pourront pas prendre un avion avant la fin de l'année. Selon le ministère des Transports, il 'n'y a pas d'urgence'"

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion de la compagnie Aigle Azur, à l\'aéroport de Lille (Nord), le 25 août 2017.
Un avion de la compagnie Aigle Azur, à l'aéroport de Lille (Nord), le 25 août 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)