"Gilets jaunes" : Wauquiez et Le Pen appellent à un retour au calme

Les Républicains appellent clairement les "gilets jaunes" à ne pas manifester samedi 15 décembre tandis que la gauche s'est rassemblée autour d'une motion de censure contre le gouvernement. Edouard Philippe a été très sollicité mardi 11 décembre à l'Assemblée.

Voir la vidéo
France 3

Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron et alors que les "gilets jaunes" appellent à un acte V de la contestation, la classe politique est partagée mardi 11 décembre. "Mon souhait est qu'il n'y ait pas de manifestations samedi 15 décembre", a déclaré Laurent Wauquiez, président de LR. "Le meilleur moyen de changer la situation, c'est par le vote. La révolution doit se faire dans les urnes", s'est exclamée Marine Le Pen, députée RN.

Édouard Philippe maintient le cap

Les socialistes sont sur cette ligne. Ils ont déposé une motion de censure pour tenter de sanctionner le gouvernement. "Nous menons le combat à l'Assemblée", note Valérie Rabault, députée PS. Seule La France insoumise appelle sans réserve à descendre la rue samedi. "Ils ont intérêt à continuer pour essayer de faire céder Emmanuel Macron", estime Éric Coquerel, député LFI. Mardi après-midi, Édouard Philippe a répété qu'il maintiendra le cap des réformes quoi qu'il arrive. Environ 54% des Français souhaitent la poursuite du mouvement des "gilets jaunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Assemblée nationale, à Paris, le 31 juillet 2018. 
L'Assemblée nationale, à Paris, le 31 juillet 2018.  (GERARD JULIEN / AFP)