"Vous vous rendez compte de ce que vous faites ?" : les commerçants des Champs-Élysées en appellent aux "gilets jaunes"

Le mouvement des "gilets jaunes" menace la santé économique des boutiques de l'avenue parisienne, selon le président des commerçants des Champs-Élysées.

Sur les Champs-Élysées, au lendemain de la manifestation des gilets jaunes, une terrasse incendiée, le 25 novembre 2018.
Sur les Champs-Élysées, au lendemain de la manifestation des gilets jaunes, une terrasse incendiée, le 25 novembre 2018. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

"J'en appelle à la sagesse de tout le monde, y compris les 'gilets jaunes', en leur disant : 'est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous faites ? Qu'est-ce que vous ont fait les commerces des Champs-Élysées pour mettre en péril leur activité et les emplois d'une partie des opérateurs de l'avenue ?", a lancé le président des commerçants des Champs-Élysées, Jean-Noël Reinhardt, joint par France Inter jeudi 6 décembre.

Pour lui, le mouvement des "gilets jaunes" menace la santé économique des commerces de l'avenue parisienne. "Le mois de décembre, ça peut être deux ou trois mois d'activité pour un commerce et on est en train, au prétexte que les 'gilets jaunes' ont des choses à dire - ce qui est la réalité et que nous comprenons - les autres doivent juste se taire, baisser le rideau et faire comme si de rien n'était parce que la cause des nationale des 'gilets jaunes' l'emporte sur tout le reste".

Deux à trois mois d'activité sont en train d'être menacés de façon extrêmement dommageable.Jean-Noël Reinhardt

Jean-Noël Reinhardt estime par ailleurs que "10 000 à 15 000 emplois [sont] liés au commerce sur les Champs-Élysées." Il estime que samedi, l'activité dans le centre de Paris sera "proche de zéro" alors que "l'activité de Noël est primordiale".

La préfecture de police de Paris a appelé jeudi les commerçants du secteur à fermer "leurs portes et accès" pour la quatrième journée de mobilisation des "gilets jaunes" prévue samedi dans la capitale.