Voitures incendiées, délit de fuite, "gilets jaunes"... la nuit du Nouvel An émaillée d'incidents dans plusieurs régions de France

Des voitures ont notamment été incendiées dans le Haut-Rhin et un "gilet jaune" a été renversé dans les Alpes-Maritimes.

Des pompiers interviennent sur une voiture en feu dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg (Bas-Rhin), le 31 décembre 2018.
Des pompiers interviennent sur une voiture en feu dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg (Bas-Rhin), le 31 décembre 2018. (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

À chaque réveillon du Nouvel An, des incidents ont lieu. La nuit du passage de l'année 2019 à l'année 2018 n'a pas dérogé à cette règle. Dans le Haut-Rhin, une dizaine de véhicules ont été incendiés à Illzach, au nord de Mulhouse, lors de violences urbaines qui ont commencé à 20 heures lundi soir et se sont poursuivies dans la nuit de lundi à mardi, a appris franceinfo mardi 1er janvier. Environ 70 gendarmes ont été mobilisés jusqu'à 5h30 mardi matin, sur une dizaine de véhicules incendiés. À Strasbourg, l'utilisation de pétards ont fait neuf blessés, dont deux amputés aux doigts.

Dans les Alpes-Maritimes, un conducteur est recherché, mardi, après une course-poursuite entre Valbonne et Nice, dans cette même nuit de lundi à mardi. Aux alentours de deux heures du matin, trois occupants d'un véhicule ont refusé de se soumettre à un simple contrôle routier de la Saint-Sylvestre. Les gendarmes ont alors pris en chasse le véhicule qui a fini par le percuter légèrement. L'un des gendarmes a tiré une fois, sans faire de blessé. Les deux passagers de la voiture ont été interpellés, mais le conducteur est parvenu à s'extraire de la voiture et est à partir à pied, échappant ainsi aux forces de l'ordre. Il est depuis en fuite et fait l'objet d'une recherche.

La nuit de la Saint-Sylvestre a été agitée à Nantes (Loire-Atlantique), rapporte France Bleu Loire Océan. Un centre socio-culturel dans les quartiers nord de Nantes a été touché par un incendie dans la nuit. L'origine n'est pas encore précisée. Des inscriptions anti-policiers ont été retrouvées sur place. Une enquête de police est aussi ouverte après l'incendie dont a été victime la nuit derrière une boucherie halal de Saint-Herblain. Là non plus l'origine des flammes n'est pas déterminée.

Peu avant 8 heures du matin, mardi, quatre coups de feu ont été entendus dans le centre-ville de Nantes. Quatre douilles de 9mm ont été retrouvées sur place. Aucune victime n'est à déplorer. La préfecture de Loire-Atlantique recense également des jets de projectiles sur les forces de l'ordre dans les quartiers Malakoff et Chantenay. Une voiture a aussi été brûlée à Malakoff.

En Charente, un homme de 17 ans a été blessé dans la nuit de la Saint-Sylvestre par un tir d'arme à feu à Angoulême, rapporte France Bleu La Rochelle. Le pronostic vital ne serait pas engagé. Le jeune homme a été transporté à l'hôpital. La police n'a procédé à aucune interpellation pour l'instant.

Incidents chez les "gilets jaunes"

Toujours dans les Alpes-Maritimes, un "gilet jaune" de 22 ans a été grièvement blessé, aux alentours de 0h30, après avoir été percuté par un automobiliste au niveau d'un échangeur d'autoroute à Antibes (Alpes-Maritimes). Le pronostic vital du jeune homme n'est pas engagé, mais le conducteur est en fuite.

Dans l'Aisne, un "gilet jaune" a été placé en garde à vue, mardi matin, après avoir frappé au couteau une personne à Hirson, à l'ouest de Charleville-Mézières. Vers deux heures du matin, un "gilet jaune", qui aurait été frappé au visage, a asséné trois coups de couteau dans la cuisse de la personne qui se trouvait alors la plus proche de lui. Le manifestant a été placé en garde à vue.