Violences sur les Champs-Elysées : le dispositif de sécurité en question

Depuis 18 semaines chaque samedi, les "gilets jaunes" se donnent rendez-vous sur les Champs-Elysées. Le dispositif de samedi 16 mars était-il suffisant ? 

FRANCE 3

On savait que la journée d'hier était à haut risque après la fin officielle du grand débat. Alors pourquoi l'imposant dispositif policier n'a pas pu empêcher ces violences ? Black blocks, pillards et casseurs sont parvenus à mettre en difficulté les forces de l'ordre samedi 16 mars.

5 000 policiers

1 500 ultraviolents selon le ministère de l'Intérieur. 5 000 policiers et gendarmes étaient mobilisés au total. Les syndicats dénoncent une mauvaise utilisation de ces forces. Près de 1 000 CRS n'auraient pas été engagés sur les Champs-Elysées. Les autorités assument un choix stratégique : maintenir les "gilets jaunes" sur le périmètre des Champs-Elysées. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un kiosque a été incendié sur les Champs-Elysées, samedi 16 mars 2021. 
Un kiosque a été incendié sur les Champs-Elysées, samedi 16 mars 2021.  (ALAIN JOCARD / AFP)