Cet article date de plus d'un an.

Violences policières : le parquet ouvre une enquête contre un tir de LBD

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Le parquet ouvre une enquête contre un tir de LBD
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis le 9 janvier, un vidéo fait le tour des réseaux sociaux. Lors d'une altercation entre forces de l'ordre et manifestants, un tir de LBD fait polémique.

Une nouvelle polémique sur les tirs de LBD de la police a émergé sur les réseaux sociaux. Sur une vidéo tournée lors d'une manifestation contre la réforme des retraites, on peut apercevoir un policier qui semble tirer sur un manifestant à bout portant avec un lanceur de balles de défense (LBD). Ces tirs sont très encadrés par la loi. Les cibles doivent être situées de 10 à 50 mètres du tireur, car le projectile peut être létal s'il touche un organe vitals. Malgré l'ouverture d'une enquête pour "violences volontaires", la préfecture de police dénonce une vidéo "sortie de son contexte" et rappelle qu'aucune plainte n'a été déposée concernant un tir de LBD.

Laurent Nuñez soutient les forces de l'ordre

Au micro des journalistes franceinfo, le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez apporte son soutien aux policiers : "Je ne confirme pas les violences policières. Ce que je peux vous dire, c'est que dans certaines situations, il y a des vidéos qui circulent qui sont en cours d'examens par les services compétents", a-t-il déclaré. Les manifestations du 9 janvier ont fait 16 blessés du côté de la police et 20 chez les manifestants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.