Violences et dégradations à Lyon, Toulouse et Saint-Étienne

En marge du mouvement des "gilets jaunes", des violences et dégradations ont été observées samedi 8 décembre, notamment à Toulouse (Haute-Garonne), Saint-Étienne (Loire) et Lyon (Rhône).

FRANCE 2

La journaliste Isabelle Delion est un direct de Toulouse en Haute-Garonne, d'où elle indique que plusieurs commerces et rues ont été défigurés durant la journée de mobilisation des "gilets jaunes" samedi 8 décembre. Les principales cibles des casseurs sont des banques, des assurances et des mutuelles. Les manifestations ont également dégénéré à Saint-Étienne dans la Loire où le maire se dit très surpris de ce déferlement de violence. "Une dizaine de boutiques ont été fracassées et pillées", indique la journaliste.

Heurts à Lyon

Dans le Rhône à Lyon, durant la Fête des Lumières, des manifestants se sont heurtés aux forces de l'ordre. De nombreux visiteurs se sont retrouvés pris à travers les gaz lacrymogènes. "Dans toutes ces villes, c'était ce matin [dimanche 9 décembre] le temps des réparations de fortune". À Toulouse, le maire s'est rendu dans les rues pour estimer l'importance des dégâts, "elle est considérable", conclut Isabelle Delion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes tentent de contenir des \"gilets jaunes\" à Toulouse ( Haute-Garonne), où des heurts ont éclaté.
Des gendarmes tentent de contenir des "gilets jaunes" à Toulouse ( Haute-Garonne), où des heurts ont éclaté. (REMY GABALDA / AFP)