Violences à Paris : les premières comparutions

Suite aux violences du samedi 1er décembre à Paris, une soixantaine de personnes a été jugée lundi 3 décembre.

France 2

Après les violents heurts à Paris samedi 1er décembre, ils étaient 57 prévenus à être convoqués en comparution immédiate au palais de justice de Paris, avec une moyenne de 20 minutes d'audience chacun. Les sentences sont tombées rapidement. Ce manifestant venu de la région de Toulon (Var) a été condamné. "J'ai été condamné à une peine de sursis et une interdiction de territoire de Paris, tout cela parce que j'ai manifesté. Je suis arrivé, au bout d’une minute on m'a arrêté", confie-t-il. La plupart des personnes entendues aujourd'hui ont été arrêtées en possession de gants, de masques, de casques ou encore de pierres.

Quelques condamnations

Dans les couloirs du palais de justice, des proches ont fait le déplacement, comme les parents de ce chauffeur routier de 33 ans, qui a été arrêté samedi 1er décembre. "Ils ont trouvé un caillou et il s'est retrouvé là, ce n'est pas sa place. Il n'a rien à faire là dedans", expliquent les parents. Certains prévenus ont demandé le renvoi de leur audition afin de mieux préparer leur futur procès.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des casseurs renversent un véhicule lors de la troisième journée de mobilisation nationale des \"gilets jaunes\", le 1er décembre 2018, à Paris.
Des casseurs renversent un véhicule lors de la troisième journée de mobilisation nationale des "gilets jaunes", le 1er décembre 2018, à Paris. (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)