Violences à Paris : la capitale constate l'ampleur des dégâts

Les dégâts commis dans la capitale samedi 8 décembre sont plus importants que ceux de la précédente mobilisation selon la mairie de Paris.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le réveil est une nouvelle fois difficile dimanche 9 décembre dans la capitale. Les carcasses de voitures et les vitrines explosées témoignent des débordements de la veille. Les équipes s'affairent pour réparer et sécuriser les magasins vandalisés. Les heurts se sont prolongés durant une partie de la soirée du samedi 8 décembre.

Un commerçant a fait usage d'un flash-ball

Un groupe de casseurs appâté par des montres de luxe ont brisé violemment la vitrine d'un magasin. Le propriétaire retranché à l'intérieur a fait usage d'un flash-ball pour se défendre, il évoque la légitime défense. Les équipes de France 3 ont retrouvé le bijoutier au lendemain des heurts. "Je me suis servi de la législation en cours, j'ai droit à une détention de flash-ball", indique-t-il à visage couvert. Dans la soirée, ces heurts se sont propagés à d'autres quartiers de Paris, comme place de la République. Entre pillages et affrontements, les riverains et commerçants sont démunis face à tant de violence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture incendiée à Paris durant la mobilisation des \"gilets jaunes\" samedi 9 décembre.
Une voiture incendiée à Paris durant la mobilisation des "gilets jaunes" samedi 9 décembre. (THOMAS SAMSON / AFP)