Violences à Paris : l'inquiétude des professionnels du tourisme

Les images de violences du samedi 1er décembre à Paris ont fait le tour du monde. Une très mauvaise publicité pour l'hôtellerie.

Les touristes vont-ils bouder la France ? À Paris, dans les restaurants et les hôtels, les professionnels sont de plus en plus inquiets. Depuis trois semaines et le début de la mobilisation des "gilets jaunes", des dizaines de séjours ont été annulés. Jean-Virgile Crance, professionnel du secteur, estime de 20 à 50% le taux d'annulation sur certains établissements.

10 millions d'euros de manque à gagner

Entre le 23 et le 27 novembre à Paris, jusqu'à 25 000 nuits d'hôtel ont été annulées. Un manque à gagner de 10 millions d'euros selon les confédérations du secteur. Désormais, les hôteliers et les restaurateurs redoutent une chute des réservations pour Noël et le Nouvel an, deux périodes cruciales pour leur chiffre d'affaires. Lundi 3 décembre, les représentants des hôteliers et des restaurateurs ont été reçus au ministère des Finances. Ils demandent au gouvernement d'agir et de trouver des solutions rapides.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" manifestent près de la place de l\'Etoile, à Paris, le 1er décembre 2018. 
Des "gilets jaunes" manifestent près de la place de l'Etoile, à Paris, le 1er décembre 2018.  (KARINE PIERRE / HANS LUCAS / AFP)