Violences à Paris : l'Arc de triomphe, un symbole de la République vandalisé

L'Arc de triomphe a été vandalisé samedi 1er décembre à Paris.

France 2

L'Arc de triomphe à Paris a été tagué comme une simple façade de béton. Les enquêteurs de la police judiciaire sont consternés tout comme les Parisiens et les touristes. Ces derniers assistent au premier nettoyage, médusés. Les événements du samedi 1er décembre ont été marqués par une image saisissante de "gilets jaunes" sur la terrasse panoramique sur l'Arc de triomphe.

Marianne vandalisée

À l'intérieur du monument, une statue de Marianne a été brisée, le symbole absolu de la République visé en pleine face. Les maquettes, la boutique, le musée, rien n'a été épargné. Sous l'Arc de triomphe, la tombe du Soldat inconnu n'a pas été profanée et certains "gilets jaunes" l'ont protégée en chantant la Marseillaise. Comme tous les soirs, la flamme du Soldat inconnu est ravivée, mais la cérémonie prend un sens particulier dimanche 2 décembre.

Des barrières disposées autour de la tombe du soldat inconnu, sous l\'Arc de triomphe, par des \"gilets jaunes\", le 1er décembre 2018.
Des barrières disposées autour de la tombe du soldat inconnu, sous l'Arc de triomphe, par des "gilets jaunes", le 1er décembre 2018. (LUCAS BARIOULET / AFP)