TEMOIGNAGE FRANCE 2. "On est là pour porter secours, peu importe à qui" : "street medic", elle a soigné un policier en arrêt cardiaque lors d'une manifestation des "gilets jaunes"

Cette étudiante en dentaire, diplômée en secourisme, est intervenue alors que le policier de 47 ans faisait un malaise cardiaque à Paris samedi 23 mars. 

FRANCE 2

Son sac de secouriste bénévole sur le dos, Sophie passe son troisième samedi auprès des équipes de street medic à Paris, le 30 mars. La semaine dernière, cette étudiante en dentaire, diplômée en secourisme, a porté secours à un policier de 47 ans qui a fait un malaise cardiaque place de la République, en marge de la mobilisation des "gilets jaunes".

Le policier fait un arrêt cardiaque pendant près de deux minutes. Sophie pratique les premiers bouche-à-bouche à l'aide d'un masque qu'elle a dans son sac à dos. "Je décide de faire les premières insufflations, je suis à ma lace, je suis à la tête, j'ai le matos. (...) Je suis dans ma bulle, je pense juste à bien faire les gestes, à secourir cet homme", raconte la jeune femme à France 2.

On est là pour porter secours, peu importe à qui, peu importe quand, peu importe dans quelles circonstances, que ce soit un black-bloc, un 'gilet jaune", un policier, on se prépare à tout.

Sophie, "street medic"

à France 2

Porter secours à tout le monde, c'est le crédo des street medics, une médecine de rue indispendable en dépit des risques, selon cette étudiante. "Oui c'est un engagement personnel", dit-elle. "J'aimerais avoir des nouvelles du policier, j'ai envie qu'il s'en sorte", poursuit-elle. Aucune autorité policière ne lui a donné de nouvelles. Le fonctionnaire était toujours ce samedi dans un état grave. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Sophie, une étudiante en dentaire street medic, en train de porter secours à un policier victime d\'un malaise cardiaque en marge de la manifestation des \"gilets jaunes\", samedi 23 mars à Paris.
Sophie, une étudiante en dentaire street medic, en train de porter secours à un policier victime d'un malaise cardiaque en marge de la manifestation des "gilets jaunes", samedi 23 mars à Paris. (FRANCE 2)