VIDEO. "J'arrive à la fin de ma vie, mais je me bats pour les prochains" : le témoignage sans filtre d'un gilet jaune

À 63 ans, ce mécanicien a manifesté le 24 novembre avec un gilet jaune. Il expliquait à Brut pourquoi...

BRUT

Le 24 novembre avait lieu la troisième manifestation des "gilets jaunes" dans toute la France. Beaucoup venus des quatre coins de l'Hexagone se sont retrouvés sur les Champs-Élysées à Paris où la situation a très vite dégénéré. Parmi les nombreux manifestants, un mécanicien de 63 ans a expliqué les raisons de sa présence. "Je ne suis pas quelqu'un de violent (…) aujourd'hui, je suis exaspéré, j’en ai marre", a-t-il lancé.

Les riches sont toujours plus riches.

Manifestant

En effet, selon lui, la situation ne fait que se détériorer. "Les riches sont toujours plus riches. Les politiques sont soumis à l'argent", déplore le sexagénaire. Outre sa colère, le mécanicien estime qu'il faut trouver "des solutions propres". Il propose par exemple de "multiplier les transports en commun".

Il déplore également l'hypocrisie qui règne autour de la pollution et pointe la pollution liée au nucléaire. "Vous savez qu'aujourd'hui on creuse la terre à 500 mètres de profondeur pour cacher les déchets nucléaires, vous trouvez que c'est normal ?", s'est-il indigné. "Et c'est une pollution blanche, une pollution éternelle (…) Et nous avec notre petite 306, notre petite voiture, on va nous obliger à payer la pollution ?"

Je me bats pour les prochains, pour mes enfants, pour les enfants de tout le monde.

Manifestant

Le gilet jaune qui était présent sur les Champs-Élysées l'a affirmé, sans détour : "Je me bats, peut-être que ça va me faire crever, et pourtant j'ai envie de me battre encore. Parce que je ne me bats pas pour moi (…) je me bats pour les prochains."

Dans une capitale barricadée et dotée d'un dispositif de sécurité et répressif exceptionnel, la quatrième journée de mobilisation des gilets jaunes qui s'est déroulée ce samedi 8 décembre n'a pas donné lieu aux même scènes de chaos que la semaine précédente. 

Malgré tout, une nouvelle journée de mobilisation est toujours une option pour les manifestants, alors qu'Emmanuel Macron s'exprime ce lundi à 20h et compte faire des annonces concrètes pour tenter d'apaiser la situation. 

VIDEO. \"J\'arrive à la fin de ma vie, mais je me bats pour les prochains\" : le témoignage sans filtre d’un gilet jaune
VIDEO. "J'arrive à la fin de ma vie, mais je me bats pour les prochains" : le témoignage sans filtre d’un gilet jaune (BRUT)