VIDEO. "Il faut renverser le gouvernement, mais il faut aussi une espérance", lance Clémentine Autain

La députée La France insoumise a plaidé jeudi sur franceinfo en faveur d'une "convergence avec d'autres secteurs qui ne sont pas encore mobilisés" dans le contexte des "gilets jaunes".

RADIO FRANCE

"Il y a des pans entiers du peuple qui ne sont pas encore en mouvement", a déclaré jeudi 17 janvier Clémentine Autain sur franceinfo, alors que se prépare une nouvelle mobilisation des "gilets jaunes" samedi prochain. "Ce qui importe maintenant c'est la convergence", a ajouté la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis. 

"Ce qui me tient vraiment à cœur, c'est l'élargissement du mouvement", a martelé la parlementaire, estimant que "les 'gilets jaunes' ont cristallisé le résultat de 30, voire 40 ans de politique de dérégulation économique, de libéralisme débridé, d'austérité qui, du coup, s'abattent sur les services publics". Clémentine Autain a plaidé en faveur de "la convergence avec d'autres secteurs qui ne sont pas encore mobilisés".

"Il faut qu'on converge"

"Les responsables que nous sommes tous, responsables syndicaux, du mouvement social (...), il faut qu'on converge", a-t-elle insisté. Quel mot d'ordre pourrait être choisi pour ce rapprochement ? "Il faut renverser le gouvernement, mais il faut aussi une sortie, une issue", a répondu l'élue. "Il faut qu'il y ait une espérance qui permette qu'on se dise que ce n'est pas simplement qu'on met Macron dehors, c'est qu'on a une solution politique. Et moi, mon obsession, c'est de me dire comment cette solution peut être du côté du progrès humain", a expliqué la députée de Seine-Saint-Denis.

 

Clémentine Autain, députée La France Insoumise (LFI) de Seine-Saint-Denis, invitée de franceinfo le 17 janvier 2019. 
Clémentine Autain, députée La France Insoumise (LFI) de Seine-Saint-Denis, invitée de franceinfo le 17 janvier 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)