VIDEO. "Gilets jaunes" : le mouvement est "devenu le fait d'agitateurs", déclare Benjamin Griveaux

A la sortie du premier Conseil des ministres de l'année, le porte-parole du gouvernement a durci le ton vis-à-vis du mouvement des "gilets jaunes".

FRANCEINFO

Le mouvement des "gilets jaunes" "est devenu le fait d'agitateurs qui veulent l'insurrection et, au fond, renverser le gouvernement", a estimé vendredi 4 janvier le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. Après les "réponses concrètes et rapides" apportées par l'exécutif aux revendications sur le pouvoir d'achat, "ceux qui restent mobilisés" sont engagés "dans un combat politique" et "ne veulent pas participer au grand débat national", a-t-il estimé à la sortie du premier Conseil des ministres de l'année.

Eux sont dans un combat politique. Ceux-là, qu'ils soient certains d'une chose : force restera à la loi.

Benjamin Griveaux

lors d'une conférence de presse

Le porte-parole s'est dit "prêt à discuter avec des gens sincères qui ne font pas d'instrumentalisation politique de la difficulté que connaissent nos concitoyens". Interrogé pour savoir si la fermeté à l'égard des "gilets jaunes" toujours mobilisés ne risquait pas de radicaliser le mouvement, il a répondu : "La loi, rien que la loi, toute la loi, et si certains ont des problèmes avec le respect de la loi, ce sont effectivement les personnes les plus radicalisées", a-t-il souligné, évoquant "quelques-uns qui sont habitués des plateaux télés".

Benjamin Griveaux à l\'Elysée, le 10 décembre 2018.
Benjamin Griveaux à l'Elysée, le 10 décembre 2018. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)