VIDEO. Élections européennes : "Nous serons les porteurs de la volonté de nos électrices et électeurs", affirme Francis Lalanne

Le chanteur et tête de la liste Alliance jaune pour les élections européennes a assuré, jeudi sur franceinfo, qu'il ne sera "pas le même représentant que les autres" au Parlement européen.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Francis Lalanne, tête de liste Alliance jaune, a promis jeudi 23 mai qu'il ne serait "pas le même représentant que les autres" au Parlement européen s'il était élu aux élections européennes. Le chanteur envisage la fonction de député européen comme être "porteur de la volonté de nos électrices et électeurs", ainsi qu'il l'a expliqué lors d'une matinée de débats organisée à la Maison de la Radio avant le scrutin de dimanche.

Vous portez un gilet jaune et vous défendez les "gilets jaunes". Cependant, il y en a sur d'autres listes : celle de Debout la France et de Florian Philippot, notamment. Qu'est-ce qui garantit que vous êtes un vrai "gilet jaune" ?

Nous ne sommes pas un parti politique. Dans les listes que vous évoquez, il y a deux ou trois personnalités vues à la télé avec un gilet jaune qui ont choisi d'embrasser la cause d'un parti politique, donc de prendre le pas du système. Dans la nôtre, ce n'est pas le cas car nous ne sommes pas un parti politique. Il y 79 personnes qui sont des "gilets jaunes" purs et durs, issus des ronds-points et des mouvements de la rue. Nous sommes la seule et unique liste composée exclusivement de "gilets jaunes".

Les "gilets jaunes" qui sont sur les autres listes ne sont pas des vrais "gilets jaunes" ?

Non (...). Nous sommes différents parce que nous sommes apartisans, contre les partis politiques et le système. S'il y a un "gilet jaune" qui choisit à un moment donné de rejoindre le système et de se mettre sur une liste partisane, il n'est plus dans notre ADN mais il a son gilet jaune et on ne peut pas lui retirer.

Vous êtes contre le système et vous voulez même dépasser la démocratie représentative. Vous êtes pourtant candidat aux européennes pour être un représentant parmi d'autres au Parlement européen.

Oui, mais pas le même représentant que les autres, qui va décider à la place de ceux qui l'ont élu. Un représentant qui va être le garant du fait que ceux qui ont voté pour lui vont continuer à voter. On ne décidera de rien, nous serons les porteurs de la volonté de nos électrices et de nos électeurs. C'est le premier pas vers la démocratie. Avec un représentant mandataire, qui va poster, qui va être le facteur de la volonté du peuple et faire en sorte qu'elle soit appliquée. Pas celui qui va penser et agir à la place du peuple.

Francis Lalanne, tête de la liste Alliance jaune pour les élections européennes, lors de la matinée de débats organisée par franceinfo à la Maison de la Radio, jeudi 23 mai.
Francis Lalanne, tête de la liste Alliance jaune pour les élections européennes, lors de la matinée de débats organisée par franceinfo à la Maison de la Radio, jeudi 23 mai. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)