Vaucluse : deux "gilets jaunes" en garde à vue alors qu’ils voulaient porter plainte contre l’ex-ministre Luc Ferry

Les policiers d’Avignon ont proposé aux "gilets jaunes" d'écrire directement au procureur de la République, mais le ton est monté et il y a eu une bousculade, selon nos confrères de France Bleu Vaucluse.

L’ancien ministre de Jacques Chirac avait, dans une interview, lundi 7 janvier demandé aux policiers de faire usage de leurs armes pour se défendre.
L’ancien ministre de Jacques Chirac avait, dans une interview, lundi 7 janvier demandé aux policiers de faire usage de leurs armes pour se défendre. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Deux "gilets jaunes" ont été placés en garde à vue au commissariat d'Avignon (Vaucluse), alors qu’ils venaient mercredi avec d’autres pour déposer plainte contre le ministre de l'Education entre 2002 et 2004, Luc Ferry, indique France Bleu Vaucluse jeudi 17 janvier.

L’ancien ministre de Jacques Chirac avait, dans une interview, lundi 7 janvier demandé aux policiers de faire usage de leurs armes pour se défendre. "On est tous contre les violences, mais ce que je ne comprends pas, c’est qu’on ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin à ces violences. C’est insupportable", avait-il déclaré sur Radio Classique.

Les policiers d’Avignon ont proposé aux "gilets jaunes" d'écrire directement au procureur de la République, mais le ton est monté et il y a eu une bousculade. Deux d'entre eux ont été interpellés et pourraient être présentés à la justice ce jeudi ou ce vendredi, précise France Bleu Vaucluse.